Etre au plus proche de la nature et de ce qu’elle nous donne chaque année a toujours été notre priorité. Faire les plus beaux vins le plus naturellement possible et permettre à nos terroirs de s’exprimer sans artifices est une de nos motivations. Nos vignobles ont donc été convertis en Biodynamie depuis 2008.


«      Depuis toujours la culture de la vigne a existé sur notre propriété. De nombreuses parcelles ont été regroupées pour former une belle entité. Les sols ont été labourés avec le cheval puis avec les tracteurs mais jamais mon père ou moi n'avons songé à utiliser du désherbant chimique. La vie du sol a été respectée.
     
       Fort de ces pratiques, nous passons tout l'ensemble du vignoble en culture biologique et ce n'est qu'une étape. On a une transmission à faire à nos enfants, il ne s'agit pas d'offrir un cadeau empoisonné.

On veut simplement respecter les lois naturelles de la nature. L'objectif reste le vin : sa valeur, son originalité et sa pureté.

     Le vin a un sens, il est vivant, il doit nous envahir de son énergie. Le chemin de la découverte est encore long et j'espère que la voie de la biodynamie nous aidera.
Pour moi vigneron, ma vie c'est le vin, je ne regrette jamais tout ce que je peux lui donner. Il faut avoir des convictions et ne jamais céder à la facilité.

     Aujourd'hui, les résultats qualitatifs sont là : pour vous le plaisir du don de la nature. »


illustration 1 illustration 1
illustration 1

Bruno Martin, vigneron.

 


Bruno Martin aime la nature. Bien plus qu'un outil de travail, ses rapports avec elle sont passionnés. La conversion de ces vignobles en est un premier exemple. Loin d'un simple effet de mode de consommation, il s'agit pour lui d'un vrai principe de vie.

D'une philosophie. « C'est mon chemin de vie », aime t-il à dire. Ainsi sur ses domaines il préserve les espèces végétales qu'il aime à photographier quand le temps le lui permet.

Orchidées Sauvages à Roland La Garde, Tulipe Raddii (rouge) et Tulipe Sylvestris (jaune) à Sainte-Luce Bellevue témoignent des sols qu'il respecte.

Des sols qui gardent également des traces des hommes depuis des millénaires et dont il conserve précieusement les vestiges. Pour Bruno Martin, « c'est un héritage qui a du sens. 


img Orchydée sauvageimg La Tulipe Raddiiimg Tulipe Sylvestris